Quel salaire pour emprunter 150 000 euros en 2022

Les salaires sont assez bas pour financer sur fonds propres plusieurs projets. Il faut donc une participation externe ou le recours à un crédit. La deuxième solution est la plus courante. Mais, là encore, un salaire trop bas peut représenter un obstacle. Vous devriez avoir un minimum de revenus pour prétendre aux prêts. Et chaque prêt avec le seuil de revenu exigé.

Le salaire idéal pour emprunter 150 000 € en 2022

Pour un prêt de 150 000 €, plusieurs salaires sont éligibles. Mais, la durée de remboursement variera selon ce paramètre. Plus le salaire est peu, plus les mensualités seront échelonnées, ce qui impactera le taux d’intérêt (une hausse). Si vous voulez prêter 150 000 € avec un remboursement en 10 ans, vous devez avoir un salaire d’environ 4 100 €. Dans le même temps, pour un prêt de la même valeur avec un salaire d’environ 3 000 €, la durée du remboursement sera de 15 ans minimum. Un crédit de 150 000 €, remboursable sur 20 ans ou 25 ans, nécessite respectivement un salaire d’environ 2 250 € et 1 900 €. Vous l’aurez déjà constaté, la durée de remboursement augmente si le salaire est faible.

A voir aussi : Les clés d'une préparation efficace pour vendre votre bien immobilier

Quid du taux d’endettement ?

Avant tout octroie de crédit, quels que soient le montant et le projet du client, la banque à l’obligation de vérifier le taux d’endettement. C’est cette donnée qui lui permettra de définir si l’emprunteur est en mesure d’avoir de nouvelles charges. La législation fixe le taux d’endettement à 35 %.

Pour cette étude, la banque commence par calculer votre taux d’endettement actuel. Ensuite, elle rajoute ou soustrait d’autres charges pour connaitre votre taux d’endettement futur. Elle complétera évidemment les mensualités pour le remboursement du crédit. Si vous prêtez pour l’acquisition d’une résidence principale, la banque pourrait soustraire le coût de votre loyer.

A voir aussi : Les tendances actuelles du marché immobilier en France : ce qu'il faut savoir

Lorsque votre taux d’endettement est assez élevé, il y a moins de chances que vous obtenez un prêt de 150 000 €. On vous recommande donc de diminuer ce taux avant de présenter votre dossier. Pour ce faire, vous pourriez par exemple solder certains de vos crédits en cours. C’est la solution plébiscitée lorsqu’on a d’autres mensualités à charges.

Les revenus et les restes à vivre pour un prêt de 150 000 €

Pour octroyer un prêt, la banque tient compte des autres revenus du client (comme dans le calcul du taux d’endettement).

Les revenus pour un prêt de 150 000 €

Les revenus considérés pour un tel prêt dépendent également du statut du souscripteur. Les travailleurs avec un CDD (contrat à durée déterminée), les entrepreneurs et les indépendants doivent présenter leurs bilans comptables. Il s’agit principalement des bilans comptables durant les trois dernières années. Pour les salariés, c’est le salaire qui est prioritaire. Dans le cas où le travailleur perçoit quelques primes, elles seront aussi évaluées. La banque demandera des documents pour analyser la valeur des primes durant les trois dernières années.

Les propriétaires de location peuvent aussi inclure les loyers dans les revenus. Toutefois, pour ces calculs, la banque considérerait juste 70 % de vos revenus locatifs. Ceci permet d’éviter tous les problèmes qui peuvent subvenir en cas de vacances locatives ou d’impayés. Enfin, notez que tous les revenus ne sont pas pris en compte dans le calcul de vos revenus. Par exemple, les pensions sont officiellement exclues de la liste des revenus dans le cadre de l’obtention d’un prêt.

Les restes à vivre pour un prêt de 150 000 €

Le reste à vivre est aussi un facteur déterminant dans l’octroi d’un prêt. Pour l’estimation, la structure prêteuse évalue les revenus convaincants et réguliers. Toutes les charges font partie intégrante de l’estimation. Cette analyse permet à la banque de s’assurer que vous pourrez toujours avoir une bonne vie et subvenir à vos besoins quotidiens après l’octroi du prêt. Les futures mensualités pour le remboursement de votre prêt sont incluses dans le calcul. La somme est inscrite au même titre que le taux d’endettement pour des déductions plus simples.

Que le reste à vivre soit suffisant ou non, il revient généralement à la banque d’en décider. Vous pourriez être amené à fournir des informations complémentaires pour faciliter le calcul et l’analyse.

Pourquoi passer par comparaison d'une assurance prêt immobilier de 150 000 € en 2022 ? 

Pour envisager d'emprunter à hauteur de 150 000 € en 2022, il faudra également compter l'assurance dans le calcul. En effet, l'assurance emprunteur est un indispensable et garantit le remboursement des mensualités à la banque. Concrètement, elle vous couvre en cas de décès, de perte totale d'autonomie, d'incapacité temporaire de travail ou de perte d'emploi. Et même si elle n'est pas obligatoire, les établissements bancaires réclament systématiquement ce type de garantie avant d'octroyer un prêt.

Alors évidemment, l'assurance emprunteur impactera forcément le coût total du crédit. Voilà pourquoi, il paraît judicieux de comparer les offres d'assurances de crédit immobilier pour trouver la meilleure. D'un simple clic, vous regardez le meilleur taux d'assurance, les meilleures garanties ou le meilleur prix. En plus, il faut savoir que vous n'êtes plus obligés de souscrire à ce type de contrat auprès de l'organisme prêteur. Vous pouvez donc vous tourner vers la concurrence pour trouver le contrat le plus adapté et le moins onéreux !

De plus, si vous avez déjà souscrit à une assurance que vous cherchez à faire des économies, alors vous pourrez également faire jouer la Loi Hamon et la loi Sapin II pour résilier votre contrat et trouver une meilleure alternative.

Quelles sont les garanties à regarder pour un prêt de 150 000 € en 2022 ?

Avant de souscrire à une assurance emprunteur, il faudra regarder certains critères attentivement. Évidemment, le montant de la prime d'assurance entre en ligne de compte, mais d'autres garanties peuvent aussi influencer votre choix. Parmi les critères à retenir, il faudra donc évaluer le coût des mensualités par rapport à votre emprunt de 150 000 €. Mais il faut aussi tenir compte des garanties et des éventuelles exclusions, du délai de carence, de l'âge limite des garanties et des frais de dossier.

Tous ces indices vous permettront de trouver exactement le contrat qui vous convient pour une couverture sur-mesure. Par ailleurs, sachez que le coût d'une assurance va dépendre de votre profil emprunteur. Dans le comparateur en ligne, vous devrez donc renseigner plusieurs critères tels que votre état médical, votre profession, votre mode de vie et le montant que vous empruntez. Par exemple, si vous avez des antécédents médicaux lourds, alors cela entraînera forcément un tarif plus élevé. De même, certaines professions à risques comme les micro-entreprises devront forcément payer un peu plus cher qu'une personne en CDI.