Les règles à connaître pour acheter un bien immobilier

Bien qu'il s'agisse d'une étape très importante, l'achat d'un bien immobilier nécessite des informations appropriées. Il y a de nombreuses étapes et actions à prendre en compte, ainsi que différentes personnes et institutions impliquées. Les conseils suivants sur l'achat d'une maison peuvent vous aider à prendre une décision éclairée, en tenant compte des différentes étapes du processus.

Renseignez-vous sur le bien que vous achetez

S'il s'agit d'une maison d'occasion, la première chose à faire est de demander le titre de propriété. Il faut également s'assurer que le bien est libre de toute dette ou engagé dans un autre crédit. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre au cadastre public et demander un document indiquant le statut du bien auprès de cette institution. Il est également utile de consulter un expert pour vous aider à estimer le type de réformes dont vous pourriez avoir besoin.

A lire en complément : Les risques de l'investissement immobilier

Vérifiez si vous disposez du financement nécessaire

Avant de choisir un prêt hypothécaire, vous devez connaître la valeur de la maison que vous souhaitez acheter. Vous pouvez utiliser des outils d’estimation en ligne pour vérifier sa valeur approximative. Évaluez les différences entre une hypothèque à taux fixe et une hypothèque à taux croissant. Découvrez leurs caractéristiques et vérifiez quelle est votre meilleure option avant de contracter votre prêt.

Rappelez-vous que le coût d'un prêt va au-delà des intérêts. Il est nécessaire de calculer d'autres dépenses en plus de la valeur de la maison. Plutôt que le taux d'intérêt, évaluez le coût annuel total (CAT), un indicateur de pourcentage annuel qui ajoute des coûts supplémentaires.

A lire également : Les étapes essentielles pour réussir votre location immobilière

Calculer l'acompte et les autres coûts initiaux

L'un des conseils pour l'achat d'un immobilier est de savoir comment utiliser au mieux votre mise de fonds. Plus vous épargnez pour l'acompte, plus le financement et les paiements mensuels seront bas.

L'acompte n'est pas le seul paiement. Il faut également ajouter d'autres dépenses telles que les frais de géomètre et de notaire, entre autres. N'oubliez pas que vous ne devez jamais verser d'argent à titre d'acompte ou de dépôt sans qu'un contrat ne formalise la transaction.

N'oubliez pas les frais de notaire et les frais d'acte

Le notaire rédigera un acte déclarant que vous serez le nouveau propriétaire de la maison. Il doit vérifier, entre autres, que la personne qui vous vend est bien le propriétaire et que la maison est en ordre.

L'acte est le document établi et autorisé par le notaire et se compose de l'acte de gage et de la preuve de non-gage. Ces documents représentent la majeure partie des honoraires du notaire, le reste étant ses frais de notaire plus la TVA.

Enfin, lors de l'achat d'une maison, il y a deux paiements obligatoires que vous, en tant qu'acheteur, devez payer. Il y a la taxe d'acquisition immobilière, qui représente un pourcentage de la valeur de la maison. De plus, vous avez les frais d'enregistrement au registre foncier public.

Faites une visite approfondie du bien avant de l'acheter

Faites une visite approfondie de la maison avant d'acheter. Vous devez vous assurer que tout est en ordre et qu'il n'y a pas de problèmes cachés qui pourraient coûter cher à réparer une fois que la vente sera conclue.

Lorsque vous visitez le bien, vérifiez les murs, les planchers, les plafonds et l'électricité. Si quelque chose ne va pas ou semble suspect, demandez au vendeur de fournir des explications. Vous pouvez aussi faire appel à un expert en construction pour évaluer l'état général du bâtiment.

Il peut être utile de voir comment se comporte le quartier pendant différentes heures de la journée et différents jours de la semaine. Par exemple, s'il y a beaucoup de bruit ou si les voisins sont particulièrement bruyants après minuit.

Même si la maison semble parfaite, évitez d'être trop impulsif dans votre décision. Pensez à bien visiter successivement, à emporter vos propres preuves photographiques ou vidéos (sous réserve que cela soit autorisé). Bien documenter son expérience permettra toujours aux acheteurs potentiels futurs (ou eux-mêmes) des informations supplémentaires précieuses.

Vérifiez les règles d'urbanisme et les diagnostics obligatoires avant d'acheter

Lorsque vous achetez une propriété, pensez à bien vérifier les règles d'urbanisme et les diagnostics obligatoires avant de finaliser l'achat. Cette étape est essentielle pour éviter toute surprise désagréable après la signature du contrat.

Les règles d'urbanisme peuvent varier considérablement selon le lieu où se trouve la propriété. Il peut y avoir des restrictions sur la construction ou l'aménagement, par exemple, qui doivent être respectées. Pour savoir si votre projet immobilier est faisable (agrandissement, modification, etc.), consultez le Plan Local d'Urbanisme (PLU) en mairie.

Il y a aussi certains diagnostics immobiliers qui sont nécessaires lorsque vous achetez une maison ou un appartement en France. Les principaux diagnostics incluent :

• Le diagnostic de performance énergétique (pour connaître les consommations énergétiques)

• L'état relatif à la présence de termites (dans certaines régions seulement)

• L'état mentionnant la présence ou l’absence de matériaux contenant de l’amiante

Il est primordial que chacun soit fourni par le vendeur lorsqu'il signe un compromis avec un potentiel acheteur.

N'hésitez pas à demander ces documents au vendeur dès que possible pour être sûr qu'ils soient disponibles dans les temps afin d'éviter tout retard inutile dans le processus d'achat. Assurez-vous aussi que ces diagnostics sont en ordre et à jour. Proposer un achat sans les avoir vus peut retarder ou freiner l'action d'un acheteur potentiel !