Intérim et chômage : comment ça marche ?

Vous êtes en intérim et vous vous demandez si vous pouvez bénéficier des droits au chômage ? Bonne nouvelle : la réponse est oui ! Tout salarié en période d’inactivité forcée, qu’il soit issu d’un CDD, d’un CDI ou d’un intérim, peut percevoir une allocation mensuelle appelée ARE ou Aide au retour à l’emploi. Néanmoins, il existe certaines conditions. Mais lesquelles ? Cet article vous dit tout sur l’intérim et chômage !

Comment bénéficier des droits au chômage en intérim ? 

Pour pouvoir bénéficier des droits de l'interim et chômage, il faut obligatoirement s’inscrire en tant que demandeur d’emploi sur Pôle emploi et être apte à exercer de nouveau une activité professionnelle. Il est également crucial que votre situation d’inactivité soit totalement involontaire. Les cas recevables sont une rupture conventionnelle, un licenciement pour motif économique, pour une faute ou un motif personnel, une démission pour motif légitime et une mise en place de congé mobilité. Mais ce n’est pas tout.

A voir aussi : Comment installer Chromecast sur un ordinateur portable ?

Outre l’inscription, d’autres conditions aussi s’imposent. Si vous avez moins de 53 ans, vous devez avoir travaillé au moins 130 jours, soit 910 heures sur les 24 derniers mois. Si vous avez plus de 53 ans, vous devez avoir cumulé ce même nombre de jours/d’heures de travail sur les 36 derniers mois. Si vous avez effectué des formations professionnelles, celles-ci entrent également dans le décompte, à condition d’être moins nombreuses que les heures travaillées.

Les méthodes de calcul du chômage

Le montant de votre allocation de chômage mensuelle dépend des revenus que vous avez perçus pendant vos missions. Deux méthodes de calculs seront donc effectuées et c’est la somme la plus importante des deux qui sera retenue. 

A lire aussi : Comment faire pour trouver une location de véhicule utilitaire pas cher ?

  • 57% du salaire journalier de référence (SJR)
  • 40,4% du SJR + une somme forfaitaire par jour

Dans tous les cas, votre indemnité de fin de mission et votre indemnité de congés payés ne sont pas pris en compte. À noter que le montant de l’ARE ne doit pas dépasser 75% du Salaire Journalier de Référence.

Est-il possible de cumuler intérim et chômage ?

Vous êtes au chômage, vous venez de contracter une mission en intérim et vous vous demandez s’il est possible de cumuler intérim et chômage ? Sachez qu’il est parfaitement possible de continuer à percevoir vos indemnités de chômage, à condition que vos deux revenus (le salaire + l’allocation) ne dépassent pas un certain seuil et que vous transmettez à Pôle emploi vos justificatifs d’emploi (le nombre de jours et d’heures travaillés et la rémunération) entre le 28 et le 15 de chaque mois. 

Quels délais pour recevoir son indemnisation de chômage ? 

Il est important de savoir que vos allocations de chômage ne sont pas immédiatement versées après la fin de mission. Il faudra attendre certains délais légaux notamment le différé d’indemnisation des congés payés (si vous avez perçu des indemnités de congés payés à la fin de votre mission), le différé d’indemnisation spécifique (si vous avez perçu des sommes plus importantes que celles correspondant aux indemnités légales à la rupture de votre contrat) et un délai de carence de 7 jours à partir de votre inscription sur Pôle Emploi.